Karoline Georges

Karoline Georges (de Saint-Hyacinthe, est écrivaine et artiste multidisciplinaire.

Elle a publié La Mue de l’hermaphrodite (Leméac, 2001 / éditions ère, Paris, 2007), Ataraxie (L’Effet pourpre, 2004), Sous béton (Alto, 2011), finaliste au Prix des libraires du Québec 2012, L’itinérante qui venait du Nord (Leméac, 2003), Sceau d’argent Prix du livre M. Christie, (l’individualiste) (Maelström, Bruxelles, 2006) et Variations endogènes (Alto, 2014). Under the Stone (Anvil Press, Vancouver), traduction anglaise de Sous béton, est publié en 2016.

 

Son travail artistique alliant poésie, art audio, vidéo et modélisation 3D a fait l’objet de nombreuses présentations en Amérique et en Europe. Elle est récipiendaire de multiples distinctions, notamment le FutureFest Art Prize (Royaume-Uni, 2016) pour son œuvre Our Profiles Kiss, une Sélection Officielle à la 4th Ó Bhéal Poetry-Film Competition (Irlande, 2016) pour Repères, et une Sélection du Jury au Prix Poésie Média (France, 2009) pour Programme d’entrainement à l’usage d’une conscience hygiénique. Elle a également présenté deux expositions solos, à la Bande Vidéo à Québec (2015) et à Expression, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe (2016).

 

De 2006 à 2013, elle a été membre de la Commission de la littérature du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle est collaboratrice à la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques.

 

Elle a reçu en 2006 le Prix Relève du Conseil Montérégien de la Culture et des Communications et en 2012 le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec.